En quoi consiste l’Institut d’été sur les collectivités sûres et en santé au Canada atlantique?

Des collectivités en santé sont des collectivités sûres. Des collectivités sûres sont des collectivités en santé. Pourtant, le lien entre ces deux éléments essentiels commence à peine à être compris.

Créé en 2004, l’Institut d’été sur les collectivités sûres et en santé au Canada atlantique n’est pas une simple conférence, il s’agit plutôt d’un institut de formation dont le programme d’enseignement, qui se définit comme une voie d’accès vers un apprentissage, offre un certificat de participation. Pendant l’Institut d’été, les participants sont vraiment amenés à s’investir. Ils ont l’occasion de travailler ensemble à des programmes, des politiques ou des services, de développer des compétences, d’acquérir des connaissances et de partager les leurs.

En établissant des liens entre la prévention du crime, le développement social et économique, et la promotion de la santé et de la sécurité, l’Institut d’été rassemble les groupes communautaires, les chercheurs, les praticiens, les éducateurs, le service de police et les représentants du gouvernement – toutes les personnes et tous les secteurs qui collaborent afin de créer des collectivités sûres et en santé au Canada atlantique.

L’Institut ne crée pas simplement des programmes et des services, mais examine également les problèmes sous-jacents ayant une incidence sur la santé et la sécurité d’une collectivité, notamment les conditions d’emploi ou de travail, l’environnement physique, les réseaux de soutien social, l’éducation, les habitudes de santé et les habiletés d’adaptation, le développement sain des enfants, la répartition selon le sexe et la culture, le revenu et le statut social.

L’Institut d’été de l’Atlantique est une véritable occasion pour renforcer la collaboration entre les secteurs de façon significative, qui se traduirait finalement par la création de collectivités plus saines et plus sûres, au Canada atlantique et ailleurs.

Depuis 2004, l’Institut d’été a tenu huit instituts fructueux de quatre jours à l’Île-du-Prince-Édouard, qui ont contribué grandement à une collaboration partout dans la région. Chaque institut a accueilli quelque 120 participants de partout au Canada atlantique et ailleurs. L’Institut d’été de l’Atlantique croit en l’inclusion et à la réduction des obstacles à la participation. C’est pourquoi nous offrons un certain nombre de bourses ou de subventions aux participants pour les aider à payer les frais associés à la participation à cet événement. De plus, un programme concurrent pour les enfants, offert gratuitement aux enfants des participants inscrits à l’Institut d’été, enseigne aux enfants ce qu’il faut pour rendre une collectivité saine et sûre. Un service d’interprétation simultanée est offert en français et en anglais dans le cadre de l’Institut d’été de l’Atlantique, et les événements autochtones sont inclus dans le programme.

L’Institut d’été est appuyé par le gouvernement du Canada dans le cadre de la Stratégie nationale de prévention du crime et l’Agence de la santé publique du Canada. En janvier 2011, l’Institut d’été de l’Atlantique a reçu un financement de trois ans de la part de Condition féminine Canada afin d’élaborer des ressources et des modèles qui visent à améliorer la capacité de leadership chez les femmes et les filles du Canada atlantique, et ce, pour prendre des mesures concernant les conditions sous-jacentes au sein de leurs collectivités. En plus des contributions du gouvernement fédéral, l’Institut d’été cherche à obtenir un financement de divers gouvernements provinciaux et municipaux dans la région de l’Atlantique, de même qu’un partenariat avec le secteur privé. L’Institut a été incorporé en 2008 et il est géré par un Conseil d’administration.