L’IÉA 2018 vous offrira de nombreuses occasions de relater votre expérience et vos connaissances ainsi que d’apprendre d’autres personnes. Nous sommes donc à la recherche de soumissions qui s’appuient sur divers types de constats, notamment la recherche, les pratiques optimales et l’expérience vécue. Nous invitons les chercheurs, les pédagogues, les dirigeants de la collectivité et des milieux de travail, les jeunes leaders et les agents du changement à soumettre un résumé (brève description) de leur projet.

La date limite de soumission a été fixée au vendredi 25 mai 2018. Un groupe d’experts examinera les résumés et les résultats seront communiqués d’ici le 5 juin.

L’appel de résumés se rapporte à trois types de séances, décrites ci-dessous. Les soumissions envoyées devraient toucher aux politiques et programmes qui abordent des méthodes universelles (pour tous) et ciblées (groupes vulnérables et ceux à risque élevé) en matière de promotion de la santé mentale chez les enfants et les jeunes à l’échelle des secteurs et dans des milieux clés, notamment à la maison, dans les écoles et les collectivités, dans les milieux de travail, en ligne et sur le plan des services de santé.

 


Vitrine de la collectivité atlantique, 20 août

Les personnes qui ont pour but la promotion de la santé mentale de l’enfant et de la jeunesse s’intéressent grandement aux programmes innovateurs qui démontrent des pratiques, des politiques et de la recherche effectuées en collaboration et qui visent à multiplier les retombées. Nous invitons donc les chefs de file en matière de pratiques prometteuses et émergentes à soumettre un résumé.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le 20 août, les candidats sélectionnés monteront sur scène pour présenter un survol de leurs projets (deux minutes) à tous les délégués. On invitera par la suite les participants et participantes du forum à regarder une présentation de table ou par affiche pour échanger des renseignements et résoudre des défis. Le matériel de présentation sera mis en évidence tout au long de la réception qui suivra la cérémonie d’ouverture et pour la durée du forum (du 20 au 22 août).

Cliquez ici pour avoir d’autres renseignements et soumettre un résumé.


Ateliers parallèles, 21 août
Le constat : Présentations et conversations 

Cet atelier a pour but de communiquer de l’information qui vient enrichir et compléter notre compréhension de la promotion de la santé mentale de l’enfance et de la jeunesse. Nous invitons les chercheurs universitaires et communautaires à présenter les constats qu’ils ont tirés de diverses sources, par exemple la recherche conventionnelle, l’évaluation de pratiques prometteuses et les histoires d’une expérience vécue.

Nous offrirons cinq ateliers parallèles portant sur différents sujets thématiques (à déterminer en fonction des résumés soumis). Chaque séance sera animée par trois présentateurs qui auront 15 minutes pour faire état de leur constat et des incidences sur les politiques ou les pratiques. Elle sera ensuite suivie d’une discussion générale sur les questions suivantes :

  • Comment ce constat s’intègre-t-il et profite-t-il à l’appel à l’action de 2017?
  • Que signifie ce constat sur le plan de l’investissement en amont et de la démarche pansociale à la promotion de la santé mentale?

Les résultats de ces discussions permettront de faire progresser l’appel à l’action pendant l’IÉA 2018.

Cliquez ici pour avoir d’autres renseignements et soumettre un résumé.


Ateliers parallèles, 21 août – Perfectionnement de compétences


Perfectionnement de compétences ciblées pour promouvoir la santé mentale des enfants et des jeunes tout au long du parcours de vie

Cinq ateliers fondés sur les constats seront offerts dans le but de perfectionner les compétences liées à l’emploi d’outils et de méthodes pour les pratiques et les politiques qui appuient la promotion de la santé mentale chez les enfants et les jeunes. Nous cherchons à offrir des ateliers ayant pour thème :

  1. La création de milieux de soutien qui protègent les gens (p. ex., enfants, soignants ou enseignants) de certains facteurs de risque connus et qui favorisent un contexte positif et sain sur le plan de la santé mentale à la maison, dans les écoles, au travail, etc.

ou

  1. Les ressources et programmes qui permettent aux gens, et surtout aux enfants et aux jeunes, de devenir résilients et d’acquérir les compétences qui leur serviront à gérer les hauts et les bas de la vie.

Nous invitons les chercheurs, les pédagogues, les dirigeants de la collectivité et des milieux de travail, les jeunes leaders et les agents du changement à envoyer une soumission.

Les ateliers doivent être interactifs et les participants et participantes doivent pouvoir en tirer de nouvelles compétences. Les séances dureront 75 minutes, dont 15 seront consacrées aux réflexions de conclusion.

Cliquez ici pour avoir d’autres renseignements et soumettre un résumé.