Nous sommes fiers/fières d’annoncer que Carol Hopkins sera une des conférencières principales d’IÉA 2016! Elle s’adressera aux délégués de l’institut mercredi le 17 août prochain.

Nous annoncerons prochainement qui parlera à la conférence de notre cérémonie d’ouverture!

* * * * * *

CarolHopkins

Carol Hopkins
Directrice générale, Thunderbird Partnership Foundation

Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations : l’incidence possible au Canada atlantique

La culture autochtone est la fondation de la santé mentale. Le Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations offre un modèle compréhensif et des résultats mesurables pour investir dans le mieux-être des enfants et jeunes des Premières Nations.

Carol Hopkins est la directrice générale de la Thunderbird Partnership Foundation, dont le mandat est de soutenir le bien-être mental des Premières Nations au Canada en mettant en œuvre des cadres nationaux visant à régler les problèmes de toxicomanie et de santé mentale. Sa plus grande qualité profession

 

nelle dans le domaine de la santé est de savoir comment traduire les connaissances autochtones et occidentales afin d’établir des pratiques et des systèmes efficaces et réceptifs en matière de bien-être mental. À cet égard, Carol a enseigné dans plusieurs établissements postsecondaires, notamment l’Anishinabek Education Institute et le programme de travail social de l’Université Laurentienne. Elle est actuellement professeure du programme de travail social du Kings University College de l’Université Western. Elle détient une maîtrise en travail social de l’Université de Toronto. Carol a aussi reçu le prix Walter Dieter de l’Assemblée des Premières Nations, en reconnaissance de ses réalisations universitaires dans le domaine du travail social. Plus récemment, elle a reçu le prix des champions en santé mentale pour 2015, dans la catégorie des chercheurs et des cliniciens, ainsi que le prix Innovation du sous-ministre de Santé Canada à titre de membre de l’équipe à la tête de l’élaboration et de la mise en œuvre du Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations.